By using this website you agree to our use of cookies for the purposes of advertising, statistics, customization of our website to individual needs of its users and other. If no changes are made to cookie settings cookies will be saved in the memory of your device. Find out more: Cookie Policy. By using our services, you're agreeing to our Cookie Policy.
Plus de possibilités. Nous créons un espace unique.

fr

Nowy Styl Group, dix ans après
09.06.2017

C'est avec plaisir, mais aussi avec une certaine fierté, que nous aimerions vous présenter le dernier numéro de « Office et Culture », un magazine français pour architectes réputés. Il contient, entre autres, un article intéressant et complet sur notre entreprise.

Les relations de Nowy Styl Group avec le magazine peuvent être considérées comme historiques. En 2007, il y a exactement 10 ans, Alain Boisson, le Directeur de la Publication « Office et Culture » et Jean-Paul Fournier, le Redacteur en Chef, sont venus en Pologne, invités par notre société française. Les visiteurs ont passé du temps dans nos sites de production et ont réalisé un interview avec le PDG, Adam Krzanowski. En décembre 2007, le journal a publié un papier sur 7 pages, intitulé « Nowy Styl, visibilité minimum, efficacité maximum ». Les auteurs de l'article ont eu la gentillesse de nous décrire en termes très flatteurs ; ils ont raconté « la légende » Nowy Styl ; ils ont également supposé que 10 ans plus tard, nous deviendrons un des leaders européens du mobilier de bureau.
Ainsi, 10 ans ce sont écoulés, et le magazine a de nouveau envoyé ses représentants en Pologne, afin qu'ils puissent constater ce qui a changé. Nos visiteurs, accompagnés de Mikael Nigon, le Directeur de Nowy Styl Group en France, et Dariusz Frydrych, le Directeur Exécutif et mebre du Conseil du Groupe, ont visité nos sites de production de Jasło. Ils ont aussi interviewé à nouveau le Président Adam Krzanowski. L'article publié aujourd'hui est le fruit de cette visite. Nous vous recommandons d'en lire quelques extraits.

Lors de notre premier périple de Cracovie vers Krosno, le bourg le plus proche de Jasło, là où se trouve le site industriel de Nowy Styl Group, nous avions mis des heures à parcourir les 180 km dont chaque hectomètre nous avait semblé être en travaux. Cette année, la moitié du trajet s’est fait sur autoroute et l’autre moitié sur une route au revêtement sans défaut. Il en est un peu de même des usines de Nowy Styl Group. Il y a dix ans, elles étaient installées dans d’improbables bâtiments décrépis, restes émouvants de l’industrie planifiée à la soviétique ; on nous avait aussi montré le premier hall du nouveau site, flambant neuf, mais complètement vide, promesse d’une efficacité nouvelle et capitaliste. Cette année nous avons retrouvé ce hall parmi nombre d’autres où tous les ateliers ont été regroupés et qui se targue d’être l’usine de mobilier de bureau la plus innovante d’Europe. Nous ne connaissons pas toutes les usines européennes du secteur, mais de toutes celles que nous avons vu c’est incontestablement, à date, celle qui a les équipements les plus avancées et les systèmes de gestion les plus pointus. Un outil de premier ordre pour faire à un client une démonstration de son savoir-faire et de sa capacité de fabrication.
Curieusement le siège administratif de Cracovie est toujours logé dans le même modeste bâtiment où Adam Krzanowski, occupe le même bureau dont seul le mobilier a changé – écrit Jean-Paul Fournier de « Office et Culture ».

Office et Culture : Comment résumeriez-vous les dix années depuis notre dernière rencontre ?

Adam Krzanowski, Président du Conseil de Nowy StylGroup : Quand je regarde ces dix dernières années, je considère que nous avons réalisé un beau parcours grâce à une croissance organique solide et une croissance externe réussie (Grammer Office et Rohde & Grahl en Allemagne, Sitag en Suisse). Nous travaillons maintenant comme un groupe intégré, nous avons une stratégie de long terme et nos résultats financiers sont bons. Je dirais donc, qu’aujourd’hui, nous sommes certainement meilleurs qu’il y a dix ans (...)

Quelle est la composition de vos ventes par produit et par marché ?

(...) Le plus gros de nos ventes est donc le mobilier de bureau. Pratiquement dans toutes nos marques le rapport sièges/mobiliers et de 50/50, alors que le rapport du marché est de l’ordre 70/30 ; c’est dire que nous avons une marge de progression dans le mobilier. Les deux groupes de produits qui nous semblent avoir un bel avenir, car ils correspondent aux tendances lourdes de l’aménagement des espaces tertiaires, sont les plans de travail réglables en hauteur électriquement 65-115 cm et les casiers-consignes.
Géographiquement, l’Allemagne représente 30 % de nos ventes, la Pologne 19 %, la France 7 % à égalité avec le Bénélux, la Suisse 12 %, le reste de l’Europe 20 % et le reste du monde 5 %.
Du point de vue du volume des ventes, en 2007 nous annoncions 292 millions d’euros contre 318 millions en 2016. L’écart est dû au fait que nous avons déconsolidé nos activités russes et ukrainienne. À périmètre égal, le chiffre pour 2011 était de 242 millions d’euros, soit une progression annuelle moyenne de 12 %.

Quelle est votre position en France ?

Nous sommes installés en France depuis quinze ans et le groupe y réalise 7 % de ses ventes avec une équipe de 25 personnes. (...)
Nous gagnons régulièrement des parts de marché et remportons de plus en plus d’appels d’offre pour des contrats groupes nationaux et internationaux. Nous avons ouvert, il y a quelques mois, un showroom de 400 m², boulevard Haussmann à Paris.
Parmi nos réalisations récentes : les bureaux de DS Smith à La Défense, les sièges du stade OL à Lyon, les bureaux de Sonepar CGED à Montrouge ainsi que ceux de Capgemini (La Défense) et Gemalto à Meudon qui ont été distingués par un trophée d’or Arseg. (...)

Quel Groupe Nowy Styl nous décrirez-vous dans dix ans, à notre prochaine rencontre?

Nous voulons être le numéro 1 incontesté en Europe. Je pense que nous serons les premiers en termes de volume de ventes, mais ce que nous voulons aussi être, dans tous les marchés européens, c’est le partenaire privilégié des comptes internationaux, non seulement en tant que fournisseurs de mobilier, mais aussi en tant que spécialistes du workplace strategy. Nous avons déjà une équipe de consultants à Amersfoort pour le marché néerlandais, nous commençons à offrir ce service en Pologne et nous allons progressivement le mettre en place partout en Europe. Mais, comme nous disons en polonais, « nous ne nous baignons pas dans l’eau chaude », c’est à dire que nous ne développerons pas cette activité dans la précipitation (pour éviter de nous ébouillanter) aux dépens de la qualité. De même nous continuerons à offrir des lignes de produits adaptés à chaque marché et à chaque culture. C’est dans le secteur « moyen haut » que nous voyons notre développement, mais pour autant, nous maintiendrons notre part de marché dans l’entrée de gamme.

Nous continuerons à renforcer, en priorité, notre implantation européenne avec un intérêt particulier pour les pays scandinaves).
Nous connaissons nos forces et nous savons où nous avons les meilleures opportunités de croissance. Nous irons à notre rythme et suivrons la stratégie de long terme que nous nous sommes fixés et qui ne nous a pas trop mal réussi sur les dix dernières années.

Pour visualiser la totalité de l'article, cliquez sur la couverture du magazine :